Cette thèse de doctorat de Neuroscience porte sur le développement et la validation d’un outil de prédiction du risque de chute chez la personne âgée institutionnalisée.

Ce travail de recherche, dirigé par les Dr. Pierre-Paul Vidal et Damien Ricard, sera présenté le Jeudi 26 Novembre à partir de 13h.

Cette thèse s’est faite dans le cadre d’un partenariat CIFRE entre le Centre Borelli (UMR9010, CNRS, INSERM, SSA) et le groupe ORPEA S.A.. En se situant dans un contexte où la chute des personnes âgées est devenu un enjeu de santé publique, prévenir ces incidents nécessite une prise en charge multidisciplinaire compte-tenu des nombreux facteurs influençant le risque de tomber. En analysant l’équilibre statique, il est possible d’extraire des marqueurs prédictifs de la chute au travers de l’étude des stratégies posturales. Pour exploiter ces marqueurs dans le but de développer un algorithme de classification des individus âgés à fort risque de chute, nous avons fait une revue de la littérature des indices stabilométriques discriminants chuteurs et non-chuteurs. Cette revue systématique a nécessité de développer une solution de comparaison des conditions expérimentales dans lesquelles les résultats issus de la littérature ont été obtenus afin d’agréger les données sur un nombre conséquent d’indices. A la suite de cette revue, la formalisation des marqueurs stabilométriques et leur calcul sur une base de données précédemment obtenues nous a permis de sélectionner les plus pertinents, malgré des problématiques de réduction de dimension. Les résultats encourageants obtenus dégagent des perspectives permettant d’anticiper la mise en place de l’essai clinique que nous prévoyons. Dans cet essai, la prévention de la chute sera permise grâce à des groupes d’activité physique adaptée en fonction des capacités des résidents des établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes sélectionnés dont les bénéfices seront attestés par l’analyse de la posture et de la marche.