Le laboratoire a développé depuis plusieurs années une visualisation appelée locogramme, qui représente un exercice de marche sous la forme d’une matrice de similarité comparant les pas deux à deux. Cet outil est actuellement utilisé par des cliniciens pour la comparaison interindividuelle et le suivi longitudinal. Le but du stage est d’étudier des approches d’apprentissage notamment à base de noyaux pour la comparaison de telles matrices de similarité afin de fournir des outils quantifiés permettant de définir une «distance» entre ces locogrammes.