Chargement Évènements

« Tous les Évènements

  • Cet évènement est passé

Aveline AOUIDAD: Conséquences développementales de la maltraitance infantile : de la résilience à la psychopathologie. Exemple du trouble de personnalité borderline à l’adolescence

mars 30 @ 08:00 - 17:00

Résumé : La maltraitance infantile (MI) a des conséquences nombreuses et durables sur le développement des enfants et des adolescents allant de la résilience à la psychopathologie. L’objectif de cette thèse est d’étudier différentes hypothèses pouvant sous-tendre ces conséquences multiples à l’adolescence. Cette dernière est en effet une période charnière caractérisée par des remaniements hormonaux et neuro-biologiques majeurs et par l’apparition de nombreuses maladies psychiatriques. De plus, le déclenchement pubertaire est influencé par la MI. Nous avons fait l’hypothèse d’altérations du système de la récompense et de réactivité au stress et les avons explorées de façon multimodale dans une grande cohorte multicentrique d’adolescents sans psychopathologie (IMAGEN) et deux échantillons d’adolescents présentant un trouble psychopathologique associé à la MI, le Trouble de Personnalité Borderline (TPB) (cohortes ‘suicidants’ et ADOLIMIS).

Les analyses de neuro-imagerie ont retrouvé une diminution structurelle et fonctionnelle du système de récompense corrélée à la précocité de la puberté chez les adolescents avec MI, associée à une diminution des comportements motivationnels et une augmentation des difficultés émotionnelles. Les analyses utilisant des méthodes d’informatique affective rapportent que les adolescents TPB présentent, quant à eux, une hyperréactivité au stress associée à un défaut d’insight. A l’issue de ce travail de thèse, nous proposons un modèle intégratif des conséquences développementales de la MI à l’adolescence allant de la résilience à la psychopathologie et mettant en lumière une association de facteurs de vulnérabilité nécessitant une surveillance accrue tels que la précocité pubertaire, des conduites suicidaires et des troubles anxieux. Ces résultats ouvrent des perspectives quant à des thérapies ciblées telles que le neuro-feedback et ouvrent de nouvelles questions qui seront explorées par le volet ‘imagerie’ de l’étude ADOLIMIS.

Mots clés : maltraitance infantile, trouble de personnalité borderline, neuroimagerie, adolescence, développement, informatique affective

Sous la direction de Dr Jean-Luc Martinot et le Pr David Cohen

Titre : Conséquences développementales de la maltraitance infantile : de la résilience à la psychopathologie. Exemple du trouble de personnalité borderline à l’adolescence.

Détails

Date :
mars 30
Heure :
08:00 - 17:00
Catégorie d’évènement: