Chargement Évènements

« Tous les Évènements

  • Cet évènement est passé

Catherine MARTELLI : IRM structurelle et alcoolodépendance de type A. Étude longitudinale

mars 30 @ 08:00 - 17:00

Résumé  : Ce travail est consacré à l’analyse en neuropsychologie et en IRM structurelle des volumes cérébraux et de l’évolution des performances aux tests neuropsychologiques sur une longue période de suivi (7 ans) de patients alcoolodépendants de type A ayant commencé leur addiction tardivement mais sans comorbidité psychiatrique ni somatique. Bien que l’addiction à l’alcool ait fait l’objet de nombreux travaux neuropsychologiques et de neuroimagerie, les études neuropsychologiques longitudinales sont rares et peu de recherches ont porté sur les prédicteurs structurels de l’abstinence ou de la rechute sur une période de plus de 2 ans. L’analyse à 7 ans des performances aux tests neuropsychologiques montre que les atteintes cognitives initiales ont perduré. L’analyse transversale à 7 ans des IRM anatomiques, comparant les rechuteurs aux abstinents, a révélé une augmentation bilatérale du volume de la tête des noyaux caudés. Cette caractéristique structurale préexistait lors de l’évaluation initiale. Cette augmentation du volume striatal a déjà été retrouvée dans d’autres populations souffrant d’addiction notamment, à la cocaïne et à la méthamphétamine. Nous avons donc émis l’hypothèse que le volume des noyaux caudés pourrait dénoter un facteur de vulnérabilité à la rechute. Cette augmentation de volume corrélait négativement avec la durée d’abstinence, ce qui soulève l’hypothèse d’un facteur de risque endophénotypique dans le développement des troubles de l’usage d’alcool chez des alcoolodépendants type A de Babor. L’analyse longitudinale des rechuteurs comparés aux abstinents a objectivé la réversibilité des altérations bilatérales du cortex frontal moyen et inférieur, du cortex cingulaire moyen et des fibres de projection de matière blanche antérieures et supérieures, dont le bras antérieur de la capsule interne, entre le cortex frontal et le striatum. Nos résultats ont permis de confirmer la nécessité de l’intégrité du cortex préfrontal pour le maintien de l’abstinence.

Mots-clés : Alcoolodépendance ; neuropsychologie ; IRM structurelle ; longitudinal ; noyaux caudés.

Sous la direction de Dr Jean-Luc Martinot et Pr Amine Benyamina

Titre : IRM structurelle et alcoolodépendance de type A. Étude longitudinale

Détails

Date :
mars 30
Heure :
08:00 - 17:00
Catégorie d’évènement: