Alors que les modélisateurs affinent leurs calculs en quête du pic épidémique, le grand public guète l’affaissement des courbes qui lui sont présentées quotidiennement, synonymes de fin attendue de l’épidémie et de liberté de mouvement retrouvée…

Révisez vos abscisses et vos ordonnées avec Tina Nikoukhah (doctorante au Centre Borelli Images) sur le blog binaire Le Monde…

En savoir plus :
– Modéliser la propagation d’une épidémie,
par François Rechenmann, Interstices, 2011.
– le calculateur de Tomas Peyo